mercredi 17 avril 2019

Jeu des 7 différences

Je vous mets au défi : saurez-vous retrouver les sept différences entre ces deux images ?

Jeu des 7 différences : avant / après

C'est peut-être le retour du printemps, allez savoir, mais depuis quelque temps, j'avais envie de changement. Ça m'a pris plusieurs semaines pour sauter le pas, mais c'est fait : j'ai coupé mes longs cheveux !

lundi 15 avril 2019

Avril, avril

Le thème de la Photo du mois est une histoire de fil, rapport au diction bien connu sur le mois d'avril. Pas sûre d'avoir bien compris ce qu'il fallait dérouler ; voici une photo de mon fils, qui ne marche pas tout à fait sur un fil, mais semble filer au gré du vent. Au fil du temps, il n'a cessé de nous étonner... et il nous étonnera sans doute encore souvent. En plus, le dicton s'appliquait tout à fait le jour de la photo (c'est-à-dire, hier), puisque avec les 5 ou 6 degrés qu'il faisait, on n'avait guère envie de se découvrir d'un seul fil.


Voulez-vous suivre le fil des autres participants à la Photo du mois ? C'est par là :

Morgane Byloos Photography, Xoliv', Amartia, Mamysoren, Angélique, Laulinea, Lavandine, Sous mon arbre, DelphineF, Josiane, Akaieric, FerdyPainD'épice, Krn, Blogoth67, Céline in Paris, J'habite à Waterford, Gine, magda627, Julia, Pink Turtle, Tambour Major, Nanouk, Gilsoub, Alexinparis, Danièle.B, Pat, Renepaulhenry, Who cares?, Josette, Nanie, Cara, Frédéric, Lilousoleil, Brindille, Laurent Nicolas, Mirovinben, Philisine Cave, Jakline, La Tribu de Chacha, Pilisi, Christophe, Cocazzz, Aude, Cynthia, Escribouillages, Betty, écri'turbulente, El Padawan, Lau* des montagnes

dimanche 14 avril 2019

Un samedi ordinaire

Hier, c'était jour de marché. J'y suis allée en train avec mes deux enfants, et en plus la petite chienne de ma sœur qui est en pension chez nous pour quelques jours. Dans le train, on a fait des charades et les enfants ont été extrêmement sages. La chienne était couchée à mes pieds. C'était parfait.

On est descendu à pieds depuis la gare jusqu'à l'épicerie en vrac. Ça allait bien jusqu'à mi-chemin, quand P'tit Loup a décrété qu'il était trop fatigué pour continuer et qu'il voulait prendre le bus. On arrivait presque à l'arrêt où on aurait dû descendre de toute façon, alors on a continué, mais il a hurlé tout le reste du chemin, en se couchant par terre de tout son long de temps en temps.

Après un biscuit, c'est allé un peu mieux.

En ville, il y avait un stand Swissmilk, qui vous rappelait que boire du lait était bon pour la santé, et juste à côté, un petit stand Milk kills, qui disait que boire du lait était une chose horrible. Il y avait plus de monde chez Swissmilk, mais il faut dire qu'ils offraient des milkshakes et des ballons, et ils avaient une fausse vache que les enfants pouvaient jouer à traire. Milk kills, eux, n'avaient que des images de pis ensanglantés et de veaux morts à proposer.

Mes enfants ont insisté pour avoir un ballon alors j'ai fini par accepter.


J'ai acheté une bouteille de lait sans souci particulier, sauf que la chienne ne voulait pas rester dehors et que mes enfants se mettaient eux aussi devant la porte, empêchant les gens d'entrer. P'tit Loup s'était remis à pleurnicher qu'il était fatigué, et à ce stade j'étais passablement énervée et fatiguée, moi aussi.

On était tout juste arrivés devant le stand de fromage que P'tit Loup m'a dit qu'il devait faire pipi, et que c'était même déjà un peu trop tard. On a donc dû se re-frayer un chemin à travers la foule du marché pour aller un peu plus loin trouver des toilettes publiques. Heureusement que Grand Loup était là pour garder le toutou et le petit caddie, parce que je ne sais pas comment j'aurais fait, sinon.

C'est au moment où j'ai eu acheté mes tomates, mon brocoli et mes champignons de Paris que je me suis rendue compte que j'avais oublié un sac avec la salade et les carottes que je venais d'acheter à un autre stand. Comme les enfants pleurnichaient cette fois-ci les deux qu'ils étaient fatigués et que P'tit Loup s'était à nouveau jeté par terre, je les ai laissés un instant avec le chien et le caddie pendant que j'allais récupérer le sac et prendre le fromage que je n'avais pas encore eu le temps d'acheter.

Oh, c'est bon d'habiter dans une petite ville de Suisse où on se sent en sécurité.

L'après-midi, j'ai fait une sieste, et j'ai dormi jusqu'à-ce que les cris des enfants me réveillent ; P'tit Loup avait éteint la tablette de Grand Loup et celui-ci l'avait tapé. J'ai dit à Grand Loup qu'il ne devait pas taper le petit, et à P'tit Loup que ce n'était pas à lui d'éteindre la tablette de son frère, même si effectivement il n'avait en principe pas le droit de l'utiliser à ce moment-là. Grand Loup s'est mis à pleurer que c'était toujours lui qui était puni, et qu'en plus il était toujours tout seul et n'avait jamais personne pour jouer avec lui.

Ensuite, ils ont pris un bain chacun leur tour, puis se sont mis tout seuls en pyjama, ce qui était top. J'avais profité du moment du bain pour faire des sushis, et on est allé les manger devant un film, Moi, moche et méchant, que je n'avais jamais vu et les enfants non plus. P'tit Loup a eu la trouille quand Gru entre chez l'autre méchant pour lui voler le canon rétrécisseur, et manque de se faire surprendre. Il voulait même qu'on arrête le film, alors on a dû mettre sur pause et prendre une grande couverture derrière laquelle se cacher. Je l'ai serré fort dans mes bras pour le rassurer, il était tout doux et sentait bon le savon.

Finalement, il a trouvé le film trop drôle, surtout le moment où les Minions photocopient leur derrière en disant "Fesses ! Fesses !" et en se marrant comme des baleines.

Après le brossage de dents, on a encore lu une histoire et j'ai mis les enfants au lit. On s'est fait des câlins, puis j'ai voulu sortir cinq minutes avec la chienne pour qu'elle puisse faire ses besoins, mais P'tit Loup s'est mis à pleurer qu'il voulait son papa et qu'il n'arriverait jamais à s'endormir s'il ne venait pas (il travaillait pendant la journée, et ce soir il est sorti). On l'a appelé, mais P'tit Loup a continué à pleurer et à hurler, alors je me suis mise à hurler aussi que j'en avais marre d'avoir des enfants, et qu'à 21h30, j'aurais bien aimé avoir un peu de temps pour moi. Puis j'ai pris sur moi, je lui ai fait encore un câlin et il s'est enfin calmé.

Je suis sortie quelques minutes avec la chienne et quand je suis rentrée, il s'était endormi.

Et me voilà devant mon ordinateur, dans un salon en parfait désordre, avec de la vaisselle pas faite dans la cuisine, à raconter ma journée sur mon blog. Les enfants dorment dans leur lit, la petite chienne dans son panier. C'est à ça que ressemble un samedi ordinaire chez moi... Et chez vous, c'est comment ?

vendredi 12 avril 2019

La consigne

Depuis quelques semaines, je suis très contente parce que j'ai enfin trouvé un endroit où acheter du lait dans des bouteilles en verre. On n'en boit pas beaucoup, mais on en met dans notre thé, le matin. Je suis contente de l'acheter dans des bouteilles en verre parce que, comme vous l'avez déjà compris si vous lisez mon blog depuis quelque temps, j'essaie de diminuer la quantité de plastique et de déchets en général.

Les bouteilles sont consignées, et un samedi, j'ai ramené les deux bouteilles de la semaine précédente et je ne voulais en reprendre qu'une seule. Le litre de lait coûte 2 francs, la consigne est à 1,50. Après un petit calcul, la femme qui m'a servie m'a demandé 2.50 francs pour la bouteille que je prenais. J'avais l'impression que ce n'était pas le bon prix, mais je me suis dit que c'était sûrement moi qui me trompais. J'ai donc payé 2 francs 50 et je suis repartie avec ma bouteille de lait, faire la suite de mes courses au marché.

mercredi 10 avril 2019

[Bullet journal] Les arbres du mois de mars

Je ne suis pas très en avance ce mois-ci pour vous présenter le mois de mars dans mon bullet journal. Mais voilà, j'ai enfin réussi à prendre le temps de le photographier, et à flouter ce qu'il fallait. (Et je voulais le publier hier, mais comme ma petite question de vocabulaire était un peu plus urgente, je l'ai décalé d'un jour).

Pour la page de titre, j'ai recopié reproduit la page d'Amanda Rach Lee. J'aime bien regarder ses vidéos, même si en général je ne m'en inspire pas directement. Là, ça me plaisait bien, alors j'ai repris sa page de titre, et c'est ça qui m'a donné le thème pour la suite.

Sur la page de gauche, une petite phrase pour me motiver à avancer dans certains projets. J'en ai fait deux sur quatre, c'est déjà pas mal (dont un article pour une revue, ce qui n'est pas rien !).


Pour la page du mois, j'ai gardé les mêmes longs arbres aux jolies branches. Ça me plait bien. Je fais toujours mes semaines verticalement (et non pas horizontalement comme sur un calendrier), alors le design des arbres se prêtait bien à ça.

mardi 9 avril 2019

Question de vocabulaire

Pour l'université, je fais un petit travail sur le français de Suisse romande, enfin, plus précisément, sur la place du français de Suisse romande dans les manuels de français utilisés à l'école en Suisse alémanique. J'ai passé en revue les manuels et ai repéré beaucoup de mots comme septante, natel, souper ou yogourt, pour lesquels on trouve facilement des articles de linguistes qui expliquent où ces mots sont utilisés, et où on leur préfère leurs équivalents soixante-dix, portable (ou GSM), dîner et yaourt.

Mais pour certains mots repérés, je ne trouve aucune documentation, alors j'aurais besoin de votre aide pour confirmer mon intuition.

dimanche 7 avril 2019

Statistiques

Depuis quelques temps, j'ai installé Google analytics sur mon blog. Plus par curiosité qu'autre chose, j'ai toujours bien aimé les statistiques. Les chiffres m'importent peu, quoi que, mais j'aime surtout bien regarder de quelles parties du monde les gens se connectent ici, quels sont les articles les plus lus. J'adore quand je me connecte et que je vois qu'il y a un visiteur en ce moment même sur mon site - oui, il y en a rarement plus qu'un. On voit un point orange sur le lieu d'où le visiteur se connecte, c'est excitant ! Et c'est aussi toujours drôle de voir quelles recherches Google ont mené jusqu'à moi.

Un billet qui apparaît TOUJOURS dans les pages les plus vues, c'en est un que j'ai écrit il y a bientôt 5 ans, à l'époque où j'étais enceinte de P'tit Loup. Je l'avais intitulé Fille ou Garçon ?, et je ne m'étais pas douté qu'il aurait tant de "succès". Apparemment, on peut tomber dessus quand on fait une recherche comme "sentir bebe tot fille ou garcon", "bebe bouge beaucoup fille ou garcon" ou "
calendrier chinois 2013 fille ou garçon". Désolée pour toutes ces femmes enceintes qui cherchent des réponses, je crains de ne pas en avoir beaucoup.

vendredi 5 avril 2019

Mes écrans bien aimés

Bon.

Quelques siècles après tout le monde, mon mari et moi avons découvert La Casa de Papel. Avec trois conséquences principales :

1 - J'ai ENFIN compris pourquoi on entendait des reprises de Bella Ciao partout. J'avais appris cette chanson à un cours d'italien quand j'avais 13 ou 14 ans, et je me demandais bien pourquoi toutes les radios semblaient soudain s'intéresser à ce chant révolutionnaire. Maintenant, j'ai compris.

2 - J'ai foiré ma résolution d'aller me coucher vers 22 heures tous les soirs.

3 - J'ai eu la confirmation de ce que je savais déjà : je suis incapable de regarder une série qui me plait sans devenir complètement gaga (gaga comme dans "je m'abonne au compte Instagram d'Álvaro Morte - le beau El Profesor - et je passe des heures à regarder toutes ses photos des trois dernières années" ou dans "je regarde les vidéos behind the scenes même pas vraiment intéressantes sur Youtube" ou encore, dans "j'ai subitement envie d'apprendre l'espagnol").

4 - (Oui, j'avais oublié la quatrième) J'ai aussi foiré ma résolution consistant à ne regarder des séries ou des vidéos que le week-end.



Pourtant (rapport aux points 2 et 4), depuis le début de l'année, j'avais plutôt bien réussi à tenir mes résolutions. J'arrêtais mes activités assez tôt tous les soirs pour être au lit avant 23 heures (ma définition personnelle d' "aller dormir à 22 heures"), et j'avais arrêté de regarder des vidéos Youtube sur mon natel en cuisinant, en faisant le ménage, ou en retouchant mes photos sur l'ordinateur.