vendredi 5 juin 2020

Les petites (et grandes) réussites du confinement

Bon, un mois après, c'est peut-être un peu ridicule de parler encore du confinement. En fait, ce message est en cours d'écriture depuis longtemps, j'ai un peu trainé des pieds (ou des doigts ;), mais j'avais quand même envie de le terminer. Et puis, c'est important pour moi de noter les petites choses positives que j'ai réussies à faire - j'ai souvent besoin de petite piqûres de rappel dans ce domaine.

Pendant le confinement, on a dû complétement réorganiser nos journées pour s'occuper de nos deux garçons, qui devaient subitement avoir l'école à la maison. Tout n'a pas toujours été rose, mais il y a eu quelques semaines vraiment chouettes, où on a eu l'occasion de passer de très bons moments en famille, notamment lors de belles balades en forêt. Même si tout ça a commencé petit à petit à se casser la figure vers la fin, au moment où j'ai été malade et que l'énergie et la motivation n'étaient plus vraiment là, ni pour l'école à la maison, ni pour le ménage, ni pour exiger que les enfants aident à mettre ou à débarrasser la table, ni même pour les sorties, j'en garde quand même plusieurs très bons souvenirs, et même quelques petites réussites personnelles ou familiales que j'aimerais partager avec vous.

Les photos de petites fleurs

C'était dans la liste des choses que j'avais envie de faire au début de cette année, inscrit là bien avant le début du confinement. J'avais envie de sortir en forêt et de réussir quelques jolies photos des fleurs du printemps. Le résultat a été bien au-delà de mes espérances : j'ai fait des centaines de photos de fleurs des bois, dont une bonne partie a d'ailleurs été postée ici. Pour la première fois, j'ai vu le sous-bois changer de jour en jour, les différentes espèces fleurir puis faner les unes après les autres. C'était superbe, et j'ai appris le nom de plusieurs plantes. Ce qui m'amène au point suivant :

Une petite orchidée découverte au bord d'un chemin

La découverte de la forêt

En Suisse, on avait la chance de ne pas être vraiment confinés, mais juste encouragés à ne pas s'approcher des autres à moins de deux mètres. Rien ne s'opposait à de régulières sorties en forêt aux abord de notre petit village, où on ne croisait que peu de monde... et on en a énormément profité !
On a réalisé quelques-uns des petits défis envoyés par e-mail par la section locale de l'association Pro Natura, comme créer un abri pour les petits animaux, dans lequel on a de temps en temps déposé quelques noisettes. On a aussi investi un petit coin en forêt, notre "Coin secret" (qui n'a de secret que le nom !) : on a créé un petit foyer, deux genre de bancs avec les nombreuses branches coupées récemment par des bûcherons, et on a passé plein de chouettes moments, tout les quatre, là-haut.

Abri pour petits animaux dans une souche morte - quelqu'un a apprécié les noisettes déposées là.

Les cartes de vœux

Vous le savez, j'aime dessiner... Je dessine dans mon bullet journal, mais quand j'ai déjà fait la page du mois, celle de la semaine, les diverses choses que je fais d'habitude, eh bien... Parfois, je me retrouve frustrée, parce que j'ai encore envie de dessiner, ou de faire du lettering, mais que je n'aime pas vraiment dessiner sans but, sur une feuille blanche, allez savoir pourquoi.

Pendant le confinement, j'ai pris le temps de faire quelques cartes, par exemple une pour ma grand-maman, une pour l'anniversaire d'une amie... J'en ai fait faire aussi plusieurs aux enfants, puis on les a toutes envoyées. Ce qui paraît évident, mais si vous saviez le nombre de cartes qui trainent dans mes tiroirs !

Filmer mon dessin

Une des choses que je suis le plus fière d'avoir faite, c'est de me filmer en train de réaliser mon dessin de fleurs dans une cage à oiseaux. Souvent, déjà, j'avais eu l'idée de faire ce genre de petite vidéo, mais je m'étais à chaque fois découragée, ne trouvant pas le temps de le faire, ou finissant par me dire que ce n'était pas une si bonne idée, que ça n'intéresserait personne, etc. Il a fallu une pandémie mondiale pour que je réussisse enfin à me réserver une bonne heure pour filmer ça un après-midi, puis à prendre quelques heures plusieurs soirs de suite pour faire le montage... Je suis très heureuse de l'avoir fait, et je pense en proposer d'autres dans un futur proche - enfin, si j'y arrive.



Faire de la pâtisserie
Ça n'a pas amélioré ma courbe de poids (au contraire, elle monte, elle monte...), mais ça a sans doute fait du bien à mon moral. J'ai eu l'occasion de confectionner de bonnes petites choses à manger, parfois avec mes enfants, parfois seule. On a fait, entre autres, un délicieux moelleux au chocolat, auquel j'ai apporté une petite variante : j'ai remplacé le beurre par... de la compote de pommes ! C'était une vraie réussite : le gâteau reste moelleux à souhait, et on peut même diminuer la quantité de sucre.

Les bricolages

Les enfants et moi avons fait des tas de petits bricolages ou activités créatrices, que ce soit des cartes de vœux, des collages, des lettres en carton décorées de fils de coton... et même un abat-jour Minecraft en carton et papier coloré ! Il pend fièrement au plafonnier de la chambre de mes Petits Loups, ayant remplacé la boule japonaise qui commençait à se déchirer.

Zombie et Creeper, bizarrement ils ne font pas de cauchemars avec ça au-dessus de leur tête ;)


Renouer avec mes enfants

Enfin, la chose la plus importante, c'est que j'ai réappris à passer de bons moments avec mes enfants. Avant cela, j'ai traversé des mois, des années plutôt difficiles, avec mes deux gamins insupportables, pas d'énergie, pas de plaisir à m'occuper d'eux... Burn out maternel ou dépression... J'ai toujours un peu de mal à mettre des mots là-dessus. Il faudrait que j'essaie, un jour, de faire un article où j'en raconte plus - histoire aussi de rassembler mes idées, de comprendre un peu ce qu'était vraiment ma vie pendant cette période...


Toujours est-il que le début de 2020 a sonné un peu comme une renaissance. En mars et avril, on a vécu repliés sur nous-mêmes, avec nos sorties, nos activités en famille, l'école à la maison. Presque pas de contacts à l'extérieur, on ne voyait même pas mes parents. On a créé un rythme qu'on arrivait tous à suivre, qui nous a permis de nous retrouver. On a joué tous ensemble, on a observé les insectes et les fleurs du sous-bois. On s'est fait les chatouilles, on a ri. On a fait des bricolages, j'avais subitement deux enfants intéressés à autre chose qu'à leurs précieux écrans, c'était formidable. Il y a eu des crises aussi : Grand Loup qui ne voulait pas sortir, P'tit Loup qui ne voulait plus avancer, un repas qui ne plaisait pas à Messieurs les enfants, des moments où ils ne voulaient pas couper leurs jeux vidéos, des soirs où tout le monde était si fatigué que plus rien n'allait...

Mais dans l'ensemble, on s'est retrouvés. Ensemble. On a retrouvé les rires. On s'est apaisés. Peut-être que mes enfants n'ont pas changé, peut-être est-ce juste moi qui ai changé. En tout cas, ça se passe mieux qu'avant à la maison, et ça fait beaucoup de bien.

Et vous, y a-t-il aussi de petites choses que vous êtes fiers d'avoir fait pendant ces quelques semaines un peu spéciales ?

jeudi 28 mai 2020

Des fourmis et des pommes

Un dimanche, on prend la voiture pour aller pas trop loin, explorer un chemin de forêt.


Je suis toujours émerveillée par les couleurs invraisemblables et éclatantes des petites fleurs des bois.


Arrivés près d'un petit ruisseau, les enfants ne veulent plus avancer, mais plutôt se tremper les pieds dans l'eau glacée...


...sauter d'une pierre à l'autre...


...jeter des cailloux dans l'eau, jouer avec des bâtons, manger le goûter même si c'est des pommes et pas des biscuits.


Au retour, on s'arrête pour observer une fourmilière...


...vraiment immense ! Et puis vite, vite ! C'est le week-end, alors les gamins veulent rentrer pour jouer à la Switch, leur sainte Switch, leur satanée Switch.


Bon, d'accord, on a quand même passé un bon moment à jouer dehors, vous pouvez avoir votre temps d'écran, à présent.

mardi 26 mai 2020

Déjeuner au bord de l'eau

Un matin, il fait beau, on décide d'aller acheter des croissants et de les manger au bord du lac.

Arrivés dans notre petit coin tranquille, nous sommes surpris par un drôle d'engin volant.



C'était en fait une montgolfière - on pouvait entendre le bruit du brûleur - avec un petit moteur pour pouvoir se diriger.

On a mangé nos croissants, bu du thé... Les enfants ont fait flotter leurs petits personnages en pâte fimo sur des radeaux. On a joué au frisbee, on a cherché des trèfles à quatre.


En arrivant, on avait été choqué par des tas de détritus entassés autour des poubelles. Quelques minutes plus tard, on a vu un type à vélo venir ramasser les canettes, les bouteilles en plastique, faire un peu d'ordre. J'ai d'abord pensé qu'il ramassait les canettes pour les vendre, mais... si ça aurait été tout à fait plausible à Maurice, ça l'était moins en Suisse.

Comme il s'approchait de nous, toujours en ramassant ce qui trainait ça et là, j'ai cru comprendre. Mais apparemment, pas mon mari, puisqu'il lui a lancé :

- Incroyable, hein, les gens ?

Le cycliste a répliqué :

- Ben, c'était nous ! Hier soir, on a essayé de tout rassembler autour des poubelles, mais on était trop bourrés pour tout ramasser. Alors, je suis revenu ce matin, histoire de me donner bonne conscience.



C'était une très jolie matinée. Bien sûr, les enfants ont assez vite voulu rentrer pour aller jouer à la Switch, mais on a quand même eu le temps de passer un joli moment les quatre ensemble.

dimanche 24 mai 2020

Carte mentale

L'autre jour, j'ai fait cette petite mindmap pour essayer d'y voir plus clair dans mon travail de master.


A votre avis, je tiens le bon bout ?



samedi 23 mai 2020

J'ai fait le test du covid.... et il était négatif

- Aaarrghhaallghhl !

C'est à peu près le son que j'ai produit quand le grand type, au demeurant très sympathique, m'a enfoncé l'écouvillon très très loin au fond de ma narine droite. Celui du fond de la gorge passe tout seul, en comparaison.

- Heu... On ne peut pas se baser sur ses résultats pour savoir si je l'ai ou pas ? a lancé mon mari en plaisantant. Enfin, en plaisantant à moitié, car il n'a pas, mais alors pas du tout aimé l'expérience.

- Je vous inviterai pas à mon anniversaire ! a-t-il grommelé une fois que ça a été fini. Le grand type, amusé, a ri.



Tout avait commencé deux ou trois jours plus tôt, lorsque j'avais dû prendre un paracétamol pour m'endormir à cause d'un gros mal de tête. Je ne suis pas vraiment sujette aux migraines, alors ce n'était pas tout à fait la routine habituelle - mais comme j'avais mes règles en même temps et que ça peut parfois arriver que ça me donne mal à la tête, je ne me suis pas trop inquiétée.

En même temps, ça faisait quelques jours que j'avais des vertiges (en me relevant trop vite, par exemple), et que je me sentais très fatiguée, un peu plus peut-être que d'habitude. J'avais mis tout ça sur le compte du stress, des mauvaises habitudes de coucher, mais quand j'ai commencé à grelotter sous l'effet de la fièvre et à avoir des douleurs aux articulations, le soir suivant, je me suis quand même posé des questions. Dans ma tête, il y avait deux possibilités : soit c'était le covid, ce qui paraissait assez peu probable, soit c'était la borréliose de Lyme, à cause des nombreuses morsures de tiques que j'aie eues ces dernières semaines suite à mes escapades en forêt.



Le médecin nous a demandé d'aller passer le test du covid (mon mari ne se sentait pas très bien non plus à ce moment, mais je dois vous avouer qu'il a une "légère" tendance à être un peu hypocondriaque), et nous a aussi prescrit une prise de sang pour la borréliose.

Après le test du covid, on devait rentrer se confiner chez nous - et ne pas sortir au moins avant d'avoir eu les résultats. C'est là qu'a commencé ma petite phase que j'appellerai parano-maniaque : lavages de mains, spray d'eau de Javel diluée sur les poignées de porte et les interrupteurs... D'un côté, je pensais bien qu'il ne s'agissait pas du covid (ça aurait été quand même étrange, étant donné que je n'étais presque pas sortie et que j'avais plutôt bien respecté les distances de sécurité, que mon mari n'avait finalement aucun symptôme et que notre canton n'était pas très touché...), et d'un autre, j'avais peur, si je l'avais, de contaminer mes enfants, d'avoir contaminé quelqu'un d'autre sans le savoir...



Deux jours après, les résultats sont arrivés : négatifs pour nous deux. J'étais à la fois soulagée et inquiète. La borréliose, ça ne m'enchantait guère non plus...

Le lendemain, c'était la prise de sang pour voir s'il pouvait s'agir de ça. Ça m'a laissé un immense bleu qui a mis plus d'une semaine à se résorber, mais à part ça, les résultats étaient négatifs aussi !

Ce que j'ai eu reste donc jusqu'à ce jour un mystère. Un autre virus, une bactérie ? Franchement, je n'en ai aucune idée... Mais heureusement, je vais de nouveau bien, tout le monde va bien, la vie à repris son cours. Le soleil est là, les fraises sont arrivées, les concombres et les tomates aussi. Je suis de nouveau motivée à travailler, et aussi à poster sur mon blog ! Il devrait donc enfin y avoir un peu plus régulièrement des articles.

Et vous, comment ça va ?

vendredi 1 mai 2020

Brins de muguet

En me baladant dans la forêt toutes ces dernières semaines, j'ai découvert qu'il y avait plein de jolis petits coins à muguet.



Certains d'entre eux sont au bord d'un sentier, mais un autre, où j'ai fait la plupart de ces photos, est perdu dans le sous-bois... je pense donc être la seule à le connaître ;)




Voici donc un joli florilège de petits brins, pour vous souhaiter une bonne fête du travail.

Brin de muguet la bague au doigt


Ce brin s'abrite sous un bébé hêtre.




Parfois, je me dis que je devrais me promener avec une de ces petites planches en mousse utilisées par les jardiniers pour éviter de se salir les genoux (ou de se faire mal), moi qui aime prendre des photos de fleurs au ras du sol.

Délicatesse de l'ombre portée...



lundi 27 avril 2020

[Bullet Journal] Mai - Mettre des fleurs en bouteille (+ petite surprise !)

Pour mon bullet journal, ce mois-ci, j'avais de nouveau envie de fleurs et de couleurs pastel. Inspirée par de jolies images trouvées sur Pinterest, je me suis mise à dessiner des jolies fleurs dans des des bouteilles en verre. Voici donc mes premières pages de mai... et une petite surprise pour les personnes qui me demandent de temps en temps de dessiner dans leur propre bullet journal ;)


J'ai adoré dessiner ce thème tout en légèreté. Sur la première page, une grande et élégante bouteille remplie de roses et de petites fleurs bleues. Comme en mars et en avril, j'ai opté pour un calendrier plutôt petit, à côté de ma page de titre.


La traditionnelle page consacrée à l'avancée de mon travail de master, sur une seule page ce mois-ci, et une page de notes juste à côté. Les fleurs dans les petits flacons sont inspirées des gesses de printemps, des petites fleurs des bois que je trouve splendides ! (à voir en photo sur mon Instagram ici, ou encore , et sur mon blog dans ce billet ;)



Enfin, ma première semaine du mois, toujours avec le même genre d'illustrations. Les tout premiers jours de mai sont encore dans ma dernière page d'avril, je préfère ne pas morceler les semaines en deux.


Suprise ! Surprise ! Surprise !


On m'a déjà demandé quelque fois, pour plaisanter ou plus sérieusement, si je pouvais dessiner dans le bujo d'autres personnes... Voire, vendre des bullet journal pré-dessinés. D'abord, je ne voyais pas trop comment faire, question de frais de port, etc... puis il y a eu la période où je n'en aurais de toute façon pas eu le courage... Aujourd'hui, j'ai décidé tout simplement de vous proposer de télécharger un document pdf avec mes dessins de ce mois-ci ! Il contient les dessins et les en-têtes des jours de la semaine. Vous pouvez simplement l'imprimer sur une page A4 blanche (ou mieux, sur une page de papier autocollant), les découper, et les coller comme vous voulez dans votre bullet journal.


J'espère que ça va vous plaire ! (d'autant que j'ai bien galéré pour photographier tout ça, faire en sorte que l'arrière-plan soit blanc et non crème comme les pages de mon bujo, supprimer tous les pointillés gris, puis faire entrer le tout sur une seule page A4 ;)

N'hésitez pas à me dire en commentaire si vous les avez utilisés, ça me ferait très plaisir de le savoir. (Et même, juste à me dire si le téléchargement fonctionne, c'est la première fois que je fais ce genre de choses sur mon blog.)

Et pour terminer, voici encore des images de mes quelques pages ; j'ai squatté un joli rebord de fenêtre orné d'un bac de roses pour les faire. L'orage arrivait, créant cette atmosphère particulière... D'ailleurs, je suis rentrée juste à temps pour ne pas me faire mouiller (et ne pas mouiller mon précieux bujo), et je suis ravie qu'il ait enfin plu !




samedi 25 avril 2020

J'aimerais de la pluie

Tout est sec depuis des semaines. J'ai lu que les dernières précipitations avaient eu lieu début mars ; c'est bien ce que j'avais en tête. En tout cas, depuis le début du semi-confinement, il a fait beau tous les jours. C'est bien agréable pour se balader, mais la nature et les cultures auraient besoin d'eau... Il semble qu'il soit tombé 40% du volume d'eau habituel en mars et avril.

L'autre jour, nous avons quand même eu droit à quelques gouttes. Ni une, ni deux, je suis sortie pour immortaliser les petits diamants d'eau sur les feuilles...

Araignée sur son fil

L'aigrette du pissenlit toute collée par la pluie

Ligne de perles...

...et chaine de diamants

L'herbe scintille comme un bijou !

J'aurais voulu en trouver un à quatre feuilles

Perdue dans les hautes herbes

Le muguet a fleuri, merci la pluie !