jeudi 9 septembre 2010

Pèlerinage

Une marche dans la nuit, des centaines de gens convergeant vers le même lieu. Au bord du chemins, différentes associations offrent biscuits, sandwichs, farathas et autres tasses de thé et verre de jus de fruit.



Où vont-ils ?

Rendre hommage au défunt Père Laval, et se recueillir sur son tombeau, à St-Croix, tout près de Port-Louis. Quelques années après l'abolition de l'esclavage, il était arrivé à l'Ile Maurice et a beaucoup œuvré pour les anciens esclaves, les baptisant, et surtout, les respectant. Il reste un symbole fort, et chaque année, à la date anniversaire de sa mort, les pèlerins se rendent en nombre sur sa tombe.



Nous y avons participé hier soir, nous y sommes allés à pied. Nous avons goûté à des tas de bonne nourriture qu'on nous offrait sur notre passage, avons acheté un petit bouquet de fleurs pour la déposer sur le tombeau. A l'entrée de celui-ci, les gens s'entassaient en une file qui devait bien faire un kilomètre de long, et que nous avons mis plus d'une heure à franchir.



Puis nous avons été invités à boire un café chez la tante de mon cher et tendre, qui habite juste à côté de là, avant que son époux nous ramène en voiture.

Avec tout ça, nous nous sommes couchés vers une ou deux heures du matin. Du coup, j'étais très fatiguée pendant toute la journée, avec pour conséquence qu'absolument tout m'agaçait, des rires de mes collègues à la personne au bout du fil qui ne me parlait pas trop poliment (sans compter les imbéciles qui croient que j'adore quand de parfaits inconnus me disent "bonjour miss" avec un grand sourire pervers).

Aucun commentaire: