mercredi 9 février 2011

Mille et Une Pattes

S'il y a une chose que je n'apprécie guère, c'est la bien la présence, à peu près partout dans notre appartement, de petites bébêtes à six pattes et antennes qui se croient tout permis.

Dans la cuisine, évidemment, elles sont attirées par tout ce qui est plus ou moins sucré, plus ou moins juteux, plus ou moins dévorable. On ne peut pas laisser une cuillère sale, une goutte de sauce tomate ni la moindre petite miette de pain trainer plus d'une demi-heure sans les voir assaillis par une colonie de minuscules fourmis, qui arrivent et repartent à la queue-leu-leu.

Dans la salle de bains, c'est une autre histoire. Il y a quelques semaines, et sans que je n'arrive à y trouver d'explication logique, c'étaient de grosses fourmis noires qui essayaient de prendre possession... de la cuvette des toilettes. Des centaines et des centaines de ces petits insectes grouillaient partout. Après les avoir toutes zigouillées plusieurs fois de suite (car elles revenaient, ces sauvages, et la chasse d'eau ne semblait même pas les effrayer), elles ont finalement (semble-t-il), fini par comprendre qu'elles étaient persona non grata et ont du se résoudre à trouver un autre endroit où faire leur nid.

L'autre jour, enfin, assise sur le trône, j'observais sur le mur en face de moi une fourmi d'une espèce encore inconnue, plus grosse que les fourmis noires et d'une couleur toute pâle. N'aimant pas spécialement tuer pour tuer, je l'ai laissée en vie, la pauvrette, tout en pressentant qu'elle ne resterait sans doute pas longtemps toute seule et ne tarderait pas à prévenir ses copines du bon plan (un endroit au sec pour bâtir leur fourmilière ?) qu'elle avait trouvé. Et en effet ! Le soir suivant, en rentrant chez nous et en ouvrant la porte des toilettes, c'étaient des dizaines d'entre elles qui se baladaient sur le sol, à la recherche de je ne sais quoi ! Un bon coup de spray anti-insectes plus tard, et on n'en parlait plus. Mais jusqu'à quand ?!

Allez, la prochaine fois, je vous parlerai de nos « amis » sans pattes et ondulants qui – rarement, mais tout de même ! – viennent nous rendre visite.

3 commentaires:

Anne a dit…

Houla!!! Même pas tranquille aux toilettes...

Laf a dit…

haha, ca me fait trop rire :) C'est horrible, j'aurai peur d'aller faire pipi...

Mam a dit…

Bon, me voilà prévenue, je ne serai pas la seule à squatter chez vous ! (mais je vais peut-être me munir de 2 ou 3 trucs pour lutter contre toutes ces p'tites bêtes !)