mardi 28 août 2012

C'est moi ou... le trottoir s'est agrandi ?

Aujourd'hui, certaines rues de Port-Louis me paraissent étrangement vides alors que je me rends au bazar pendant ma pause de midi. J'ai mis un moment à me rendre compte que ce n'étaient pas tout à fait les rues qui étaient vides, mais plutôt les trottoirs qui étaient devenus spacieux... Et ce qui manquait, c'était les marchands ambulants !

Leurs stands encombrent généralement trottoirs et caniveaux. Fruits, vêtements, colle, cotons-tiges et bijoux : on trouve de tout à même le sol ou sur des cartons ou des structures en bois, et les clients s'agglutinent parfois autour des étals quand les offres sont vraiment alléchantes.

Là, plus rien. Sur la rue Royale et autour du marché central, les trottoirs font à nouveau un mètre et demi de large et les piétons circulent librement.

Les marchands ambulants ont depuis belle lurette interdiction d'opérer dans un rayon de 500 mètres autour du bazar, mais, ais-je appris dans Le Mauricien, ce n'est que depuis hier que la police fait en sorte que cette loi soit respectée. Ce qui n'est évidemment pas du goût desdits marchands, qui ont semble-il fait un sit-in aujourd'hui.

2 commentaires:

Mam a dit…

Ah c'est sûr que ça doit faire tout bizarre sans l'animation habituelle !
Même la rue entre les deux parties du bazar était vide de marchands ?

Camila a dit…

"ais-je" ?

T'as dû arriver au bazar beaucoup trop vite du coup (: