samedi 21 octobre 2017

Doux matins

Lundi, jour d'école. Le réveil sonne à 7h. On doit câliner le grand pour le réveiller, il émerge péniblement 10 minutes plus tard. Le petit roupille encore pendant de longues minutes.

Mardi, jour d'école. Le réveil sonne à 7h. On doit câliner le grand pour le réveiller, il émerge difficilement 10 minutes plus tard. Le petit roupille encore.

Mercredi, jour d'école. Le réveil sonne à 7h. On doit réveiller le grand, il se lève plutôt facilement. Le petit est encore dans les bras de Morphée.

Jeudi, jour d'école. Le réveil sonne à 7h. On doit câliner le grand pour le réveiller, il se lève doucement quelques minutes plus tard. Le petit continue son sommeil.

Vendredi, jour d'école. Le réveil sonne à 7h. On doit réveiller le grand, il émerge doucement, son papa le pend dans son lit pour des câlins. Il faut se dépêcher pour ne pas être en retard.

Samedi, tout le monde a congé. 6h30, le grand appelle : il y a un méchant... moustique dans sa chambre. Il se rendort, mais on a du mal. 6h58, le petit débarque dans notre chambre. Le grand est aussi déjà réveillé et imite le cri du coq dans son lit. Dix minutes plus tard, ils sont les deux bien réveillés et se mettent à jouer/crier/se battre/rigoler dans leur chambre.

Est-ce que c'est une fatalité ?

4 commentaires:

Anonyme a dit…

prend dans son lit, pas pend ;) ... enfin j'espère!
c'était sympa cette succession de jours et de voir les différences chaque jour!
Il s'est passé quoi le dimanche?
Elda

Cara a dit…

Je ne me souviens plus ce qui s'était passé le dimanche cette semaine-là...

elPadawan a dit…

L'inverse serait trop ennuyeux, voyons :)

Cara a dit…

elPadawan : Oui, sans doute !