lundi 28 mars 2011

9 mois

Bon, pour ceux qui aimeraient voir de jolies photos de balades dans l'Ile... Il faudra repasser. En ce moment, toutes mes pensées, toute ma vie, est évidemment tournée vers une seule chose... ce petit bonhomme qui, pour le moment, dort à poings fermés dans son berceau (pourvu que ça dure un peu, il n'a presque pas dormi de la journée !).

Depuis 9 mois, d'ailleurs, c'est ce petit être qui a accaparé la plus grande part de mes pensées. C'est il y a neuf mois, en effet, que j'apprenais, de sûr que j'étais enceinte... Bon, cela faisait quelques jours que je m'en doutais. J'avais déjà deux semaines de retard dans mes règles, et ma poitrine s'était subitement mise à gonfler... Il y a des signes qui ne trompent pas !

Le 27 juin, j'étais déjà convaincue qu'il se tramait quelque chose. J'ai donc évité de goûter au punch coco et au vin que l'on avait achetés pour mon anniversaire et celui de ma belle-sœur (nous sommes nées le même jour, avec trois ans d'écart) - et que je ne refuse d'habitude jamais ! - ce qui n'a pas manqué de mettre la puce à l'oreille de certains.

Le lendemain, après le travail, j'ai pris le chemin de l'hôpital. Devant le médecin, j'ai bredouillé : "Bonjour, heu... au fait, je pense que je suis enceinte". Un petit pipi dans un flacon, une bonne heure d'attente... Et on me remet une feuille, avec le résultat. Positif.

Je ne savais pas trop quoi penser... Un bébé, ce n'était pas du tout prévu dans nos plans ! J'avoue que j'ai eu quelques temps des pensées sombres. Je n'avais pas vraiment envie de cet enfant... pas à ce moment-là ! Mais cela m'a vite passé. Après quelques temps, j'ai commencé au contraire à attendre sa venue avec impatience. Et à me faire du souci pour lui. Tout le temps. Il faisait à peine quelques centimètres dans mon ventre que je commençais déjà à m'inquiéter pour lui ! Peur qu'il arrive quelque chose... Je n'osais plus rien porter de lourd, ni dormir sur le ventre, alors même qu'il était encore complétement plat.

Les nausées sont venues... Pas trop fortes, heureusement, je n'ai jamais vomi... Mais je haïssais mes collègues quand elles mangeaient un pain au curry de poisson à côté de moi, devant leur ordinateur ! Moi, je ne mangeais plus que des pâtes, et des nouilles chinoises. Et j'ai eu pendant quelques jours une irrépressible envie de sauce pesto, jusqu'à-ce que je me décide à acheter du basilic et à la faire moi-même (je ne sais pas pourquoi, je n'avais pas envie d'en acheter un tout fait). Pendant une semaine, j'emmenais donc mes pâtes au pesto dans un tupperware pour mon repas de midi.

Ensuite, j'ai commencé à le sentir bouger. De petites bulles d'abord, comme des chatouilles. Je n'étais jamais sûre qu'il s'agisse vraiment de ça, et j'avais tellement peur que ce ne soit qu'une illusion, tellement peur que cette petite chose puisse encore disparaître... Puis ce sont devenu de vrais coups. Des petits coups de pieds en bas à gauche de mon ventre. Après un ou deux mois, je sentais les coups en haut à droite. Il s'était retourné ! Mais j'avais toujours aussi peur pour lui. Et hâte qu'il naisse. Enfin, il serait là, il serait visible, je pourrais arrêter de craindre qu'il ne disparaisse...

Je n'imaginais pas ce que cela allait être. Je crois que c'est tout bonnement impossible à imaginer avant d'être plongé dedans. Je parlais à tout le monde, dans mes mails, du "joli changement" que ça allait être dans nos vies. Je ne savais pas encore à quel point !

1 commentaire:

Mam a dit…

Oulaa, moi aussi je m'en souviens, du 28 juin dernier et de l'annonce que tu nous as faite...
Moi non plus je ne savais pas si je devais rire ou pleurer parce que même après 23 ans, je me faisais TOUJOURS du souci pour mon bébé devenu grand...
Mais très vite j'ai su que ce bébé, j'allais l'aimer, tout simplement.
Le plus dur, c'était que les premiers mois, on n'avait MÊME PAS LE DROIT D'EN PARLER ! alors que je ne pensais qu'à ça et que je ne pouvais même pas me défouler avec mes copines...
Je me suis bien rattrapée depuis ;)

Essaie de ne pas te faire trop de soucis quand même pour ce petit qui va tout bien. Je suis maman aussi et je sais que c'est facile à dire, qu'on s'inquiète forcément pour nos enfants... Mais essaie de faire que les soucis ne prennent pas plus de place que les joies et les bonheurs que ton bébé va te donner... Profite de ce merveilleux cadeau offert par la vie :))) !