samedi 2 juin 2012

Passera, passera pas ?

Depuis ce matin, l'Homme est au plus mal. Au fond de son lit depuis le début de la journée, il n'accepte d'en sortir que pour prendre ses médicaments. Se sentant très faible, il n'est pas sûr de passer la nuit ; et si ce n'est pas dans les prochaines heures que la Grande Faucheuse passe le prendre, cela ne saurait être plus tard que la semaine prochaine...

Bref, vous l'avez compris, mon chéri a la grippe.

Et comme tous les hommes, il a dans ces cas-là de fâcheuses tendances hypocondriaco-paranoïaques. Il a donc eu besoin d'un peu de compagnie pendant que sa tendre moitié se rendait au travail ; quelqu'un surtout qui puisse s'occuper de la petite terreur qui nous sert de Bibou. Chéri a donc appelé... je vous le donne en mille... sa maman. Qui d'autre mieux qu'elle aurait pu prendre soin à la fois du Minus et du moins minus ? A peine arrivée, elle a posé sa main sur le front du mourant du malade, et s'est empressée de lui faire une décoction de jus de citron et de miel. Ça, c'est de la super-maman ! Franchement, je ne suis pas tout à fait sûre que j'en ferai autant pour mon fils dans 23 ans (garder son adorable petit garçon, sans souci ! Traiter le père comme s'il avait huit ans, rien n'est moins sûr).

La tendre moitié de retour, super-mamie s'en est allée, et nous nous sommes donc retrouvés tous les trois. Eh bien, je vous avais déjà raconté sur ce blog que le rhume avait tendance à rendre mon Bibou grognon - aujourd'hui, j'ai (re)découvert que la grippe avait les mêmes propriétés pour le père ! Heureusement pour moi, il a passé, comme je l'ai déjà dit, la plus grande partie de son après-midi au lit. Et le Minus a décidé d'être gentil ; il a joué bien sagement dans son coin, n'ayant ronchonné que quand il a commencé à avoir faim (dans ces cas-là, quelques grains de raisin et un biscuit, et hop ! on n'en parle plus).

Au soir, mon chéri était d'un peu meilleure humeur - et en meilleur état. On a même réussi à manger ensemble le briani reçu de notre voisine, et à décorer notre mur de cartes postales* en prévision de la venue d'amis, demain. Peut-être bien - qui sait ? - que mon chéri passera la nuit, finalement.


*Rappelez-moi de penser à vous expliquer, dans un prochain post, pourquoi nous avons subitement des tonnes de cartes postales, reçue d'un peu tous les coins du monde.

7 commentaires:

Anne a dit…

Imagine: j'ai un mari et quatre fils!!!
En tout j'ai bien ri en te lisant!!! Bon rétablissement à ton chéri.

Sché a dit…

La Grande Faucheuse retentera sa chance une prochaine fois :)

Mam a dit…

Mouhahaha, c'est pas beau de se moquer d'un homme malade (mmmpffffrrhuhu...)
Nan mais j'espère que mon beau-fils chéri va mieux et je lui envoie mes meilleures pensées pour qu'il guérisse vite. Bisous <3 !

Brian(i) a dit…

Merci pour vos encouragements, je me sens déjà un peu mieux ! Thanks mum, the best of all.. Merci aussi a mes gentilles voisines pour les fruits et la plaquette de sargeform. Par contre le briani, je ne le recommande a personne quand on a le systeme digestif deja affaibli.. C'etait pas vraiment la grippe je crois, ni un rhumatisme je crois aussi :)

Laf a dit…

hahahhaa... dans mon état de fatigue intense momentané, j'ai trop mal lu, et j'ai eu trop peur. Mais après j'ai relu et ça m'a fait trop rire. ^^ tellement typique.
Bon rétablissement Brian quand même :)
Et j'veux entendre l'histoire des cartes postales, ça m'intéresse!
Smoutchli

Audrey a dit…

C'est marrant, j'ai le même à la maison ^^ J'espère qu'il s'est bien rétabli !
Et oui, les cartes postales, allez, ça a l'air intéressant :)

Sché a dit…

J'ai une vidéo mais pas de compte Youtube, je t'aurais bien montré... JE vais voir ce que je peux faire :)