mercredi 31 juillet 2013

La fête continue...

Le deuxième jour du mariage auquel nous étions invités avait lieu dans une salle de fêtes, à Phoenix. La salle était toute décorée et les invités étaient tous sur leur 31 ; c'était un défilé de magnifiques saris et churidars brodés, dorés, pailletés et colorés. Nous étions d'ailleurs nous-même plutôt bien habillés, mais pshhhh... il se pourrait que nos vêtements resservent dans un futur pas si  lointain.

La scène sur laquelle se déroule la cérémonie et très décorée
Pendant la cérémonie, une litanie est récitée et les mariés se livrent à plusieurs rituels. Dans un pot brûle un petit feu, autour duquel les mariés doivent tourner trois fois, liés par un morceau de tissu. Je ne connais pas assez bien tout cela pour pouvoir détailler ce qui se passe, mais j'ai pu faire de nombreuses photos, car le Bibou s'était - miracle ! - encore une fois endormi.

Les mariés s'habille traditionnellement en rouge

La marche autour du feu...

Ils jettent des... épices ? graines ? ensemble.

Encore un tour...

Le marié noue un bracelet au poignet de sa nouvelle épouse
Après la cérémonie, nous avons été un peu étonnés qu'il ne se passe... rien ! Cela a été plutôt court. Si j'ai bien compris, chacun passe une dernière nuit dans sa maison respective, puis la jeune mariée vient emménager chez son époux le jour suivant.

Le jour suivant, justement, avait lieu le « chartari », une fête en plus petit comité (c'est-à-dire, moins que le premier jour où il y avait plusieurs centaines de personnes, je le rappelle). Le père du marié nous ayant invités à venir, nous y sommes allés avec plaisir (d'autant plus que c'était juste à côté de chez nous !).

Quand nous sommes arrivés, le marié nous a tout de suite dirigés vers un groupe de ses amis, à qui il nous a présentés. Nous avons donc discuté, assis en rond sur des chaises, en dégustant les nombreux gajaks que des serveurs nous apportaient : poulet grillé, viande de cerf, gratin de chouchou, samoussas... on a tellement mangé qu'on n'avait déjà plus faim quand est arrivé le repas !

Cela dit, c'était tellement bon qu'on a évidemment (presque) tout mangé. Il y avait du poisson, du poulet, et plusieurs légumes, accompagnés de rotis (des crêpes indiennes, à nouveau).

Quand tous les invités ont eu fini de manger, les chaises ont été alignées le long des murs, les tables poussées. La lumière s'est éteinte pour laisser place aux projecteurs et autres lampes colorées, on a monté la musique d'un cran, et c'était parti pour la danse !

Le Bibou était le premier sur la piste...

...puis les nouveaux mariés ont ouvert la danse
On commençait à bien s'amuser, mais le Bibou, lui, commençait à être crevé et à ronchonner. A regret, on a donc dû s'en aller, et se contenter d'entendre les autres ségas, chansons bhojpuri et bollywood depuis chez nous.

En tout cas, on a passé de très bons moments, encore merci aux parents du marié de nous avoir invités !

5 commentaires:

Malimimi a dit…

Très belles photos et beau récit...on a envie d'y participer nous aussi ! Continue comme ça surtout !

Audrey a dit…

Tes photos sont magnifiques !! Bravo ! Merci de nous faire découvrir ces fêtes (on sent un peu l'ethnologue quand même ;). Et arrête avec ces suspens partout dans tes articles, ca devient intenaaaaaable..

Cara a dit…

Malimimi : Merci, je continue avec plaisir ;)

Aurdrey : Héhé, une ethnologue pas très rigoureuse, alors ;) Et pour les suspenses, tu sais déjà presque tout, toi ! Sauf l'histoire des vêtements indiens, mais ce n'est pas un gros secret non plus ;)

madeleinemarthe a dit…

Comme ils sont beaux ces mariés...

elpadawan a dit…

Super! Tellement de symboles... Tu as de la chance d'avoir pu assister à ce mariage :)