mardi 6 décembre 2011

De cinq heures à onze heures

Le temps passe à une vitesse incroyable ces derniers temps. Je ne le vois pas filer.

Pourtant, mes journées sont bien longues. Elles commencent la plupart du temps vers cinq heures du matin, par les pleurs de mon Bibou. Après sa tétée, il fait parfois encore un petit roupillon jusqu'à 6h30, parfois pas. Vers cette heure-là, on va acheter le pain, à moins que la voisine n'y soit allée (on prend toujours notre pain ensemble).
On prend le petit déj' en regardant la télé, pour profiter des programmes de TV5MONDE, relayés par la chaîne locale. Lundi : débat TSR. Ça, on ne regarde pas forcément. Mardi : débat TV5MONDE. Ça non plus, ce n'est pas le plus passionnant. Mercredi : Temps Présent ! Ça, ça m'intéresse. De jolis reportages. Jeudi : Arte Reportage. Fascinant, on se fait emmener au Brésil, en Chine ou en Afghanistan. Et vendredi : Questions à la Une, un magazine belge d'enquêtes. Très intéressant !

On regarde d'un œil, tout en filant des bouts de pain au Bibou assis dans sa chaise haute. Qu'est-ce qu'il en avale, du pain ! Il adore ça. Une fois, il a attrapé une demi-baguette entière, et on la lui a laissée, pour voir. Eh bien, il l'a dévorée ! On a finalement dû lui arracher le dernier croûton de la bouche, de peur qu'il ne fasse une indigestion.



Puis vient l'heure de la préparation du repas de midi du Bibou. J'ai l'impression de passer mon temps à faire bouillir des légumes, je n'arrête pas. Sauf cette semaine, où j'ai eu la bonne idée de prendre un peu d'avance.

Ensuite, j'emmène le Minus à la crèche. Il va toujours sans rechigner dans les bras de la miss, me laisse lui faire un gros bisou, puis me fait bye-bye de sa petite main.

Une journée de travail, je prépare mes cours ou en donne... Et à 18h, je rentre chez moi. Le Bibou (que son papa est allé chercher à la crèche plus tôt) sourit, éclate de rire, s'excite dès qu'il me voit arriver ; et pleure si par malheur je ne le prends pas tout de suite dans les bras.

Repas du soir, après une tétée de retrouvailles - mon chéri (super chéri !) a en général déjà cuisiné pour nous deux, et les légumes du Bibou sont déjà prêts. Le Minus fait parfois un peu le difficile (genre, il jette sa cuillère ou des morceaux de nourriture par terre), mais je ne m'en fais pas trop.

Puis on change la couche, met un pyjama (plus exactement : un petit body, il fait trop chaud pour les pyjamas longs, maintenant !), lit une petite histoire (le Bibou adore tourne-tourner les pages de ses livres en carton, et toucher les illustrations du bout du doigt).

Et là, ouf ! un peu de temps pour moi, à partager avec son chéri ! Sauf quand... il est en pleins examens, comme en ce moment, et qu'il révise ; ou que... j'ai des choses à préparer pour le lendemain ; ou que... l'on profite de ces moments sans Bibou dans les pattes pour faire la vaisselle, passer le balai / la serpillère, mettre une machine, ranger un peu... ou que je viens raconter ma vie sur ce blog !

Du coup, on se couche presque tous les soirs à onze heures passées, jusqu'au jour où on est épuisé et qu'on s'effondre sur le lit à huit heures dix, à peine le Bibou endormi - laissant la vaisselle sale dans l'évier. Pas grave, dans ces cas-là, on la fait le lendemain à 5h30, avec un Bibou en pleine forme dans les pieds.

8 commentaires:

Mam a dit…

Han, ma Cara, chuis fatiguée rien que de lire le compte rendu de tes journées ! Vivement les vacances !

Anne a dit…

Journées à rallonge... Mais pleines de sourires!!! C'est bientôt les vacances et il faut espérer que le Bibou fasse un peu la grâce matinée...

Cara a dit…

En effet, heureusement que les vacances arrivent ! Et grasse matinée ou pas, peu importe, moi je la ferai, et je refilerai le Minus à sa grand-maman ;)

Mam a dit…

Ouiiii :) !
Et quand elle sera fatiguée, la grand-mère, on demandera au grand-père ;) !

Déborah a dit…

Qu'il est mignon le bout t'chou :) ca me fait penser a moi quand jetais petite un bout de pain et jetais aux anges lol, pour repondre a ton commentaire oui les colis ca redonne toujours du tonus et surtout de la joie, tu as de la chance de retourner chez toi surtout en famille et a ce que j'ai lu cela sera la premiere fois pr ton cheri et ptit bout profites en surtout au maximum :) moi cette annee je vais gouter aux fetes de fin d'annee mauricienne n'etant ici que depuis 5 mois je prefere finir de m'installer et le plus important penser au permis avant que mes cours reprennent :)et je comprend ton cheri jetais en pleine periode d'exam fin novembre une vraie galere pour profiter de son homme !

madeleinemarthe a dit…

Toujours aussi occupée ma pauvre! Mais heureusement, les vacances arrivent bientôt. Bon courage et grosses bises au Bibou!

Camila a dit…

Et quand le grand-père sera fatigué, il le refilera a Marraine Camille et à tonton Léna :)

(En fait je sais pas si vous allez beaucoup le voir votre fils pendant trois semaines)

Mam a dit…

Ah mais c'est bien-sûr, j'ai failli oublier la marraine, didonc !
:D