dimanche 31 mars 2013

Port-Louis sous les flots...

Au matin, il faisait beau. A midi, les quelques gouttes de pluie ne nous ont pas empêché de faire quelques courses au bazar. Jusqu'à la fin de la journée, une dizaines de personnes mouraient noyées dans des inondations, ici, à Port-Louis.

De notre côté, on ne s'est pas vraiment rendu compte de ce qui s'est passé. Ma maman et ma sœur étaient arrivées le matin même ; on était à la maison, avec le projet de sortir dans l'après-midi.

On a bien vu la pluie tomber, de plus en plus fort. C'était impressionnant : à un moment, on voyait comme un rideau translucide devant la fenêtre ; la cuisine et l'entrée on même été un peu inondées. Puis on a eu l'idée de se pencher par la fenêtre, et on a vu comme un torrent qui passait juste à côté de la maison. Dans notre rue, plusieurs maisons ont été inondées. Un homme est même tombé dans le canal qui débordait et dévalait la pente en trombes déchaînées - on l'a appris plus tard, à la radio. Son corps a été retrouvé bien plus bas.

Le canal déborde et la rue ruisselle (photo faite par Loulou)

Nous avons quand même réussi à quitter Port-Louis vers trois heures trente. C'est dans la voiture, en écoutant la radio, qu'on s'est rendu compte de l'ampleur de la situation. On annonçait déjà plusieurs morts - dont une personne d'une crise cardiaque, et deux retrouvés dans le souterrain qui mène au Caudan Waterfront. Des personnes appelaient pour dire que leurs voisins étaient sur le toit de leur maison inondée, un journaliste découvrait au moment même une quinzaine de voitures encastrées les unes dans les autres sur l'autoroute, vraisemblablement portées par les trombes d'eau.

Devant le supermarché où on a l'habitude de faire nos courses (photo empruntée sur lemonde.fr)

C'est sans encombres que nous sommes allés jusque dans le Nord, que nous avons fait notre shopping, puis que nous sommes rentrés. En allant ramener la voiture chez les parents de mon homme, et en passant par le chemin habituel, nous nous sommes soudain retrouvés bloqués : un trou béant au milieu de la route nous empêchait d'avancer, d'où sortait un important filet d'eau, qui dévalait ensuite la rue en pente. Nous nous sommes alors rappelé avoir entendu à la radio que cette rue s'était transformée en véritable rivière pendant la journée, emportant de gros morceau d'asphalte et des voitures qui venaient percuter contre les murs.

Aujourd'hui, dimanche, certaines rues de Port-Louis étaient méconnaissables. Jonchées de boue et de détritus. Commerçants et particuliers avaient sorti leur mobilier sur les trottoirs et évacuaient l'eau comme ils pouvaient, puis s'efforçaient de nettoyer leurs locaux. On voyait sur les murs la trace laissée par l'inondation, à environ 1m50 du sol. Aux abords du Harbour Front, un bâtiment proche du Caudan, se pressait une foule que les quelques policiers présents essayaient en vain de disperser. Des plongeurs venaient d'entrer dans un parking souterrain inondé d'où ils ont, d'après la presse, retiré au moins deux corps.

Des chaises empilées devant le Matinal, un journal. (photo prise par... moi ! J'ai un nouvel appareil ;)

Fait assez rare, l'AFP a même relayé l'information. J'ai vu l'article sur le site du Monde. D'après celui-ci, il serait tombé 152 millimètres de pluie en 90 minutes.

Vous reconnaissez la voiture de la deuxième photo ?

Demain a été décrété jour de deuil national, et sera donc férié. Les partisans du lundi de Pâques congé public seront sans doute ravis.

10 commentaires:

Siganus Sutor a dit…

Et il continue de pleuvoir... (Du moins chez nous, un peu au sud de Port-Louis.)

Le bétonnage du ruisseau du Pouce va probablement devoir être réexaminé, ainsi que celui du canal descendant le long de la rue de la Poudrière — y compris peut-être le fast food de la Chaussée qu'on a construit en plein dessus !

Labernique a dit…

Quel choc de voir ces photos. Je pense beaucoup à vous, les portlousiens...

Laf a dit…

Purée... c'est impressionnant! O_o
Je suis contente que vous, vous n'avez rien eu. :)
Y'a un article aussi dans les médias de Suisse.
Smoutch

GoodMorningMauritius a dit…

Hallucinant...

Cara a dit…

Il y a vraiment des images impressionnantes ici et là sur internet, notamment une vidéo où l'on voit le souterrain du Caudan se remplir d'eau à la vitesse de l'éclair...

On a eu de la chance de n'avoir aucun dégât chez nous !

Siganus Sutor a dit…

Oui, de l'eau à la vitesse d'un cheval au galop. Sur cette vidéo dont vous parlez on se demande si, vers la fin, au-delà des commentaires de la jeune fille, on n'entend pas des gens qui appellent...

Une autre vidéo, toujours sur Youtube, où on voit une voiture au milieu d'un torrent furieux et d'où, au bout d'un moment, on voit s'extirper toute une famille :
http://www.youtube.com/watch?v=8kPGnVJtMzc&feature=share

Cara a dit…

Je n'avais pas encore vu cette photo, c'est complètement dingue ! Quelle angoisse ça doit être de se retrouver là-dedans...

Oui, sur la vidéo du souterrain, il semble qu'on entende des gens crier... Ça paraît étrange puisque l'eau est déjà montée bien haut, mais...

Anonyme a dit…

Comment avez-vous pu croire que des gens pouvait être heureux en ce jour si pourri. Ce réjouir pour quelqu'un qui ressuscite chaque année ou être triste pour 11 morts...faites le pour et le contre.

N a dit…

En Argentine à la Plata et à la capitale aussi il y a eu des innondations, en centre-ville des quartiers chics, du jamais vu. Contente que vous n'avez pas subit de dommages.

Cara a dit…

Anonyme : Si je comprends bien, cela fait référence à ma dernière remarque... De l'"humour" plutôt malvenu, j'en conviens et m'en excuse.

N : C'est drôle comme je suis davantage touchée à l'annonce de telles catastrophes maintenant qu'auparavant... Difficile de lutter contre la nature.