dimanche 16 septembre 2012

« Un château dans la nature »

Ce week-end, un nouveau Couchsurfeur est venu passer quelques jours chez nous. Jérôme est français mais est en vadrouille depuis deux ans : il a sillonné l'Europe et une grande partie de l'Afrique en routard, de rencontres en rencontres. Après une étape de quelques mois chez des amis à la Réunion, il repart pour de nouvelles aventures et s'envole pour l'Inde puis d'autres pays d'Asie, en faisant une petite halte à Maurice.

Le jour de son arrivée, on l'a initié à la vie de famille élargie mauricienne : nous avions invité les parents de Brian ainsi que le cousin de son père et son épouse, qui vivent en Angleterre. Un repas convivial, des causeries, un bon dessert - des truffes au chocolat faites maison, je commence à devenir experte ! - encore des causeries...

Et dimanche, nous avons profité de sa présence pour faire quelques visites : l'incontournable Jardin de Pamplemousses, puis le Château de Labourdonnais, un "château dans la nature", comme le vante la publicité. Je ne remettrai pas de photos du Jardin, d'abord parce que j'en ai déjà posté ici, puis parce que... je n'avais pas emmené mon appareil photo ! (qui n'avait plus de batterie). En voici par contre une de l'allée bordée d'intendances qui mène au Château, puis une du Château lui-même, toutes deux faites par Jérôme (dont vous pouvez, par ailleurs, suivre les péripéties et réflexions sur ce blog.)

L'allée du « château dans la nature »

J'ai tout simplement adoré cette visite. Cette grande bâtisse, construite il y a 150 ans et propriété de la famille Wiehe, a été entièrement rénovée il y a quelques années. On s'est efforcé de retrouver son aspect original. Les planchers ont été refaits, les tapisseries restaurées. On est allé jusqu'à faire réimprimer en France les papiers peints qui avaient été utilisés, on a gratté les couches de peinture jusqu'à retrouver la couleur de départ - la façade est vanille et les volets mauve pâle.

Ce qui m'a fascinée, c'est d'entrer dans une lieu si rempli d'histoire. Imaginer que des gens - de vrais êtres humains - ont vécu là, que des enfants ont joué sur les branches des arbres de l'allée, qu'on a organisé des anniversaires sous le grand banian du jardin, des réceptions dans le grand salon, qu'un couple a dormi dans le beau lit à baldaquin de la chambre, à l'étage, me dépasse, me fait rêver. Même s'il n'y a bien sûr pas que du rêve lié à l'histoire de ce château, mais aussi le cauchemar de l'esclavage.

Le château de Labourdonnais

Avant de s'en aller, petit passage obligé par le restaurant pour une dégustation de rhum arrangé (ou de jus de fruits, pour le Minus), car le domaine compte aussi une rhumerie. Du coup, on en a acheté une bouteille - rhum aux agrumes, slurp ! - puisque nos réserves - c'est-à-dire la bouteille qu'on avait achetée il y a une année au Domaine de St-Aubin - avaient fini par s'épuiser.

4 commentaires:

Laf a dit…

les racines des arbres, trop belles. :) La photo le fait trop, c'est romantique! Dommage qu'ils n'aient probablement pas de cernes ces arbres. :)

Labernique a dit…

Et dire qu'on n'a pas pris le temps de visiter le Château de Labourdonnais alors qu'on habitait pas près très loin... C'est bien il nous reste des choses à voir pour les prochaines vacances !

Cara a dit…

Laf : Tu crois qu'ils n'ont vraiment pas de cernes ?

La Bernique : Il faut y aller absolument, c'est magnifique ! Le billet d'entrée à Rs 350 (argh :S ) en vaut la peine.

Vanilla a dit…

bah dis donc, superbe bâtisse, j'aime beaucoup la photo de l'allée magnifique comme dans les vieux films ça fait rêver dis donc