vendredi 25 janvier 2019

Le gros mot

Hier, je réprimandais mon P'tit Loup qui venait de prononcer un gros mot, quand il m'a demandé : "Mais pourquoi toi, tu as le droit de le dire ?".

Oups.

C'est vrai que sur ce point-là, je suis loin d'être irréprochable. Surtout pendant les périodes où ça ne va pas. Quand je suis énervée, il m'arrive souvent de lâcher un gros mot. Voire plusieurs d'affilée. Même devant mes enfants. Ouep.

Je lui ai répondu que moi non plus, je n'avais pas le droit d'en dire, et qu'il aurait même le droit de me punir s'il m'entendait en prononcer. P'tit Loup a eu l'air ravi à cette idée, mais Grand Loup s'est agrippé à mon bras en disant : "Non ! Je veux jamais te punir, moi, maman..."

Eh bien, P'tit Loup a eu l'occasion de mettre en pratique son nouveau pouvoir le soir même. Alors qu'il avait - encore !! - démonté quelque chose qui m'appartenait - en l'occurrence, mon trépied, je me suis fâchée et et lancé un vilain : "P***** !" (pas directement à lui, hein, il n'était déjà plus sur le lieu du crime à ce moment-là, mais il m'a entendue).

P'tit Loup m'a alors demandé d'aller m'assoir sur le canapé. Il jubilait. Prévenant, il m'a quand même dit que j'avais le droit de m'amuser, et m'a même donné un magazine pour que je ne m'ennuie pas - un magazine à lui sur les Pyjamasques. Un peu plus tard, il est venu me donner une petite voiture lego en me disant que j'avais le droit de la faire rouler. Trop mignon.

De mon côté, j'étais plutôt contente de pouvoir, du coup, laisser le brossage de dents au papa. Haha. Et j'ai trouvé mon idée pas trop mal non plus, côté éducationnel (ce mot existe-t-il ?). Je n'ai jamais aimé l'idée d'opérer selon le principe : "Fais ce que je dis, pas ce que je fais". Et même si bien sûr, je ne laisserais jamais faire à mes enfants tout ce que je fais et que je ne compte pas arrêter de faire certaines choses - se coucher tard, grignoter du chocolat juste avant le repas, etc. - je pense que sur ce genre de sujet, il est normal que je donne l'exemple. Et donc pourquoi pas, que je laisse les enfants me gronder si je transgresse les règles.

Mon P'tit Loup a finalement accepté que je sorte de ma punition pour venir écouter l'histoire du soir, lue par son papa... Ouf ! On a donc fini la journée par un petit moment tous ensemble.

4 commentaires:

  1. Je dois dire que j'ai parfois aussi un language fleuri... J'évite de parler de façon trop vulgaire quand il y a des enfants dans les parages mais je sacrifierai volontiers les grignotage avant le repas si je pouvais garder mes gros mots :)

    RépondreSupprimer
  2. canaille-sympa : Merci pour ton petit mot ! C'est vrai que parfois, ça soulage, de pouvoir dire des gros mots ;)

    RépondreSupprimer
  3. Krékrékré, grignotage de choco avant le repas. Mais voyons. c'est tout à fait inadmissible. ;) ;) ;)

    Moment très bien raconté!

    J'en dis plein des gros mots, j'essaye de m'améliorer surtout en présence des enfants mais c'est ardu ardu. :)

    Bisous!

    Laf

    RépondreSupprimer
  4. Laf : Héhé, je ne le fais pas si souvent, en fait. Plutôt le soir après le souper, quand les enfants sont au lit.

    RépondreSupprimer

Un petit mot, pour dire ce que vous pensez, ou ce que vous voulez !