jeudi 29 mars 2012

Pluie un jour, pluie toujours

La pluie n'a pas cessé. On en est au quatrième jour d'affilée. Il y a de petits moments d'accalmie, comme ce matin. Il faisait beau, un petit rayon de soleil... du coup, je suis allée au travail à vélo, ce que j'avais renoncé à faire ces quelques derniers jours.

Eh bien, quand je suis sortie du boulot, à cinq heures et demi, il pleuvait des cordes ! (Dans mon pays de Neuchâtel (presque) natal, on aurait dit qu'il roillait !) Comme je n'avais quand même pas envie de laisser là ma bicyclette, je l'ai enfourchée, et me suis mise à pédaler. Après tout, je serais moins longtemps sous les gouttes. Enfin, c'était sans compter sur un feu rouge, auquel j'ai dû m'arrêter.

Là, un automobiliste s'est arrêté à côté de moi. J'étais sur la voie de gauche, lui sur celle de droite, dans une rue à sens unique. Le passager, à l'avant, a ouvert sa fenêtre, et commencé à me faire la conversation.

"Il pleut, ena lapli"

Je l'ai regardé, et ai répondu, en créole : "Ah bon, ça s'appelle de la pluie ? Je ne savais pas."

Il ne s'est pas laissé démonter.

"Tu habites où ?"

Agacée, je lui ai demandé s'il voulait mon adresse et avait l'intention de m'envoyer une carte postale.

"Oui !" Il jubilait, très fier de sa technique de drague à la pointe de l'innovation. Il a continué, dans un français approximatif : "Un petit promenade quand il y a la pluie, c'est bon." - "Ah ouais ? Eh bien viens, mo passe toi mo bicyclette, to passe moi to loto, ok ?" A ce moment, la voiture derrière lui a klaxonné, le feu était passé au vert.

Arrivée chez moi, je n'ai pas pu résister à aller jeter un coup d’œil au canal au bout de la rue. Mais si, je vous en ai déjà parlé ici. Celui qui d'ordinaire, ne contient qu'un mince filet d'eau, au milieu, bien qu'il soit beaucoup plus large. Eh bien, aujourd'hui, ce n'était pas un filet, mais des trombes de flotte qui filaient vers la mer, un ou deux kilomètres plus loin.

Le canal hier soir, gorgé d'eau

Le canal en temps normal

Résultat de ces pluies : 80% d'humidité dans l'air (sisi, dixit le machin professionnel qu'utilise mon chéri pour son projet). Autant dire que la lessive met du temps à sécher, et que ce n'est pas le bon moment pour penser à passer la serpillère. L'autre résultat, beaucoup plus positif, c'est que les réservoirs - qui approvisionnent l'Ile en eau potable - se remplissent. Le plus important, Mare au Vacoas, reste encore au-dessous des moyennes saisonnières - les habitants des Plaines Wilhems continueront à ne recevoir de l'eau que pendant 4 à 6 heures par jour - mais il y a une petite amélioration, tout à fait bienvenue. D'autant que la saison cyclonique touche à sa fin et que l'hiver, les précipitations sont moins importantes.

Pour terminer, voilà la version vidéo de l'image de tout à l'heure (je suis toute fière d'avoir enfin su / eu le temps de charger ma vidéo sur youtube) :


PS: Aujourd'hui, je suis (presque) aphone ! Pas facile de donner des cours comme ça, je ne sais pas comment je me suis débrouillée. A la maison, c'est chuchotements obligatoires.

3 commentaires:

Laf a dit…

Trop stupide le dragueur! mais je suis impressionnée de ta répondivité (je sais pas comment on dit). Bravo :) J'sais pas si j'aurais su quoi lui répondre si j'avais été à ta place.
J'espère que tu retrouveras ta voix pendant la nuit :)
Le canal est impressionnant, c'est fou! On comprend pourquoi il est construit si large :)
Gros gros becs remplis de morceaux de voix pour toi!

Lena a dit…

Répartie ? ^^

Wow c'est impressionnant le canal ! Ca change trop ;)

<3

Camila a dit…

Moi je t'imagines totalement en train de répondre à ce type :D

Ouais c'est complètement fou le canal, quand je pense qu'on l'utilisait comme raccourci des fois !

(Héhé, devine ce qui passe à la télé à 5h du matin ? Charmed ! Souvenirs souvenirs <3)