vendredi 5 avril 2019

Mes écrans bien aimés

Bon.

Quelques siècles après tout le monde, mon mari et moi avons découvert La Casa de Papel. Avec trois conséquences principales :

1 - J'ai ENFIN compris pourquoi on entendait des reprises de Bella Ciao partout. J'avais appris cette chanson à un cours d'italien quand j'avais 13 ou 14 ans, et je me demandais bien pourquoi toutes les radios semblaient soudain s'intéresser à ce chant révolutionnaire. Maintenant, j'ai compris.

2 - J'ai foiré ma résolution d'aller me coucher vers 22 heures tous les soirs.

3 - J'ai eu la confirmation de ce que je savais déjà : je suis incapable de regarder une série qui me plait sans devenir complètement gaga (gaga comme dans "je m'abonne au compte Instagram d'Álvaro Morte - le beau El Profesor - et je passe des heures à regarder toutes ses photos des trois dernières années" ou dans "je regarde les vidéos behind the scenes même pas vraiment intéressantes sur Youtube" ou encore, dans "j'ai subitement envie d'apprendre l'espagnol").

4 - (Oui, j'avais oublié la quatrième) J'ai aussi foiré ma résolution consistant à ne regarder des séries ou des vidéos que le week-end.



Pourtant (rapport aux points 2 et 4), depuis le début de l'année, j'avais plutôt bien réussi à tenir mes résolutions. J'arrêtais mes activités assez tôt tous les soirs pour être au lit avant 23 heures (ma définition personnelle d' "aller dormir à 22 heures"), et j'avais arrêté de regarder des vidéos Youtube sur mon natel en cuisinant, en faisant le ménage, ou en retouchant mes photos sur l'ordinateur.

Tout cela (ainsi que ma séance de yoga quotidienne) a eu beaucoup de conséquences positives. Je suis plus reposée, je me sens mieux. Je suis plus zen pour gérer tous les moments difficiles avec les enfants ; ça, c'est vraiment immédiat. Dès que je dors moins longtemps, je me rends tout de suite compte que je suis beaucoup plus irritable, que j'ai moins de patience, je crie plus. J'ai aussi enfin pu me remettre sérieusement à mes études ; j'ai même écrit un article pour une revue !

C'est aussi grâce à ces changements que j'ai pu publier autant d'articles de blog (en trois mois, j'en ai déjà écrit plus que pendant toute l'année 2018 !) ; avant, j'avais tous les soirs envie de regarder un épisode de série ou des idioties sur Youtube, et du coup, il m'était impossible de me concentrer pour la rédaction d'un billet. Et enfin, c'est grâce à ces résolutions que je me suis remise à lire à un rythme un peu plus soutenu : depuis le début de l'année, j'ai déjà lu six livres. Deux par mois... alors qu'en 2017, j'en avais lu deux... en tout, dans l'année. (J'aimerais d'ailleurs faire un billet prochainement pour parler de certaines de mes lectures, n'hésitez pas à me dire si ça vous intéresse).

Mais du coup, ces derniers temps, ça a commencé à foirer un peu. Entre autres, à cause de La Casa de Papel. Au début, on ne regardait qu'un ou deux épisodes par soir, pendant que je faisais du repassage, comme ça, ça me donnait bonne conscience, et je pouvais toujours éteindre vers 22 heures. Puis parfois, on en a regardé trois - mais quelle idée, aussi, de faire se terminer les épisodes à des moments aussi passionnants ? Et on a finit par regarder les cinq derniers d'un coup. Ouep. Je n'ai toujours pas vraiment réussi à rattraper le retard accumulé, le changement d'heure n'ayant pas aidé.

Il y a deux semaines, j'ai raté un rendez-vous important parce que j'avais passé la moitié de la matinée à regarder toutes les vidéos d'une chaîne Youtube que je venais de découvrir. L'après-midi, je m'étais certes remise à travailler, mais en oubliant complètement que je devais sortir. Je n'en suis vraiment pas fière...

Fichus écrans. Pourquoi êtes-vous si addictifs ? Allez, promis, maintenant je me reprends en mains, et j'arrête les séries pour un moment. Et je vais aussi faire en sorte de me sortir Bella Ciao de la tête - où elle trotte presque en continu depuis quelques jours. Una mattina, mi sono alzato....



Et vous, quel est votre rapport aux écrans ?

8 commentaires:

  1. Tout comme vous lorsque j'aime une série je la regarde jusqu'au dernier DVD (oui moi aussi je decouvre de chouettes séries après tout le monde). Une des dernières ce fut The West Wing et à la fin du dernier DVD et bien j'ai eu une vraie sensation de vide ; d'abandon voir de manque. Les personnages d'une série peuvent devenir de vrais "amis" et habiter entièrement notre quotidien.
    Depuis bientôt un an j'habite dans un studio ou il n'y a de reseau que devant la fenetre de la cuisine , je n'ai plus d'ordi ni de connection internet par manque d'argent ; j'ai simplement la 4g sur mon téléphone . Bon. Et bien je fait d'autres choses!!! Meme si je sais que si j'avais une télé je prendrai un abonnement Netflix.....et à TOUTES les chaines de sport car le foot c la vie :-) Alors pour les séries je n'ai pas de solutions mais pour le foot je vais dans des cafés et c vachement mieux que tout seul devant sa télé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, je connais bien ce sentiment de vide, et je dirais même plus : de manque ! Je n'ai jamais fumé une cigarette de ma vie, mais je suis presque sûre que cette envie presque irrépressible de regarder de nouveaux épisodes ressemble à ce que ressent un fumeur en manque de nicotine...

      Supprimer
    2. L'ancienne fumeuse dit....oui tout à fait!!!

      Supprimer
  2. J'ai vaguement entendu parler de Casa del Papel, mais c'est comme d'habitude sur ma liste des "things to check out". Je ne regarde absolument jamais la télé, on n'a pas Netflix ou autre et je ne sais pas me servir de la tablette, donc tu l'auras compris, je ne suis pas film, ni séries. J'ai adoré House MD il y a quelques années, une vraie addiction, mais depuis je ne suis pas "rentrée" dans une autre série. Y'en a trop...

    Comme addiction, je peux passer des heures en ligne, à lire des articles, des forums (sans intervenir, je suis plutôt "lurker"), des photos...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'a une télé (et Netflix) que depuis quelques mois, mais avant, je regardais déjà des séries sur mon ordinateur (sur des sites illégaux, haha). C'est très bien si tu arrives à te passer de séries, à vrai dire parfois j'aimerais bien que ce soit mon cas, ça me simplifierait les choses ! ;)

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup ton point 3. Je suis pareille. Je vais chercher des informations sur internet, les comptes twitter des acteurs, l'envie de débuter certaines activités en fonction du sujet de la série, etc. En revanche, je n'ai pas croché sur la série dont tu parles. Par contre, je vais me coucher vers 22h tous les soirs, sinon je suis d'humeur massacrante...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, je me sens moins seule ;)
      Au début de la Casa de Papel, j'aimais bien, mais sans plus... c'est seulement vers la moitié que j'ai finalement été happée !

      Supprimer
  4. Ah voilà un article qui me correspond bien : des écrans, des séries (et de la culpabilité).
    Je suis particulièrement passionnée par le cinéma et la culture internet. Dans les 2 cas, ça me fait passer beaucoup de sur les écrans mais sans que ça change réellement mon ressenti : c'est un très bel outil ! Bon, peut-être que je dis ça parce que je fais partie de la génération qui a grandit avec les écrans, pourtant je me dis qu'un couteau aussi, ça peut être dangereux, mais ça coupe vachement bien les pommes ! ;)
    Bises

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un petit mot. Même si vous venez pour la première fois, même si vous tombez par hasard sur un ancien article. Ça me fait toujours plaisir ;)