mardi 21 mai 2019

Tu as un coeur d'or

Aujourd'hui, mon Grand Loup :

- Maman, si un jour tu n'as plus assez d'argent, tu me demandes, d'accord ? Et c'est moi qui vais acheter à manger. Je suis très riche, en ce moment !

- Oh, c'est gentil, mon chéri.

- Sur mon compte, j'ai 143 francs !

vendredi 17 mai 2019

J'ai un nouvel appareil photo

Ça fait plus d'une année que j'y pensais, plusieurs mois que j'en ai pris la décision, et quelques jours que je l'ai enfin fait. J'ai acheté un nouvel appareil photo, que j'ai reçu aujourd'hui.

Je guettais les bonnes affaires sur un site d'enchères depuis pas mal de temps - j'avais déjà en tête le modèle précis que je voulais, le Nikon D7500, pour celles à qui cela dit quelque chose. Une enchère m'était déjà passée sous le nez il y a quelques semaines, alors quand j'ai vu celui-ci, moins cher et avec encore plus d'une année de garantie, je n'ai pas hésité : j'ai payé directement le prix qui me permettait de l'obtenir tout de suite.

En temps normal, je ne suis pas une grande acheteuse en ligne ; je préfère voir et toucher l'objet avant de l'acheter. Mais je voulais l'acheter d'occasion (devais serait plus juste, vu son prix neuf), alors je n'avais pas vraiment le choix.

Il était temps que j'en achète un nouveau ; j'avais reçu celui que j'ai actuellement en 2013, peu après m'être fait voler l'ancien, et depuis quelques semaines son écran ne s'allumait plus ! Comme c'est un reflex, je pouvais toujours déclencher, mais pas voir l'image s'afficher (oh, souvenir de l'époque lointaine des appareils argentiques !) ni changer aucun des paramètres qui nécessitent le menu. J'avais d'ailleurs bien galéré pour mettre le déclencheur automatique afin d'immortaliser ma nouvelle coupe, en avril.

mercredi 15 mai 2019

Une image merveilleuse

Merveilleux, c'est le thème de la photo du mois, celle que des blogueurs postent chaque 15 du mois à midi pile, heure de Paris. Plus précisément, on nous demandait de trouver « le merveilleux dans [notre] vie ». Ces derniers jours, j'ai un peu de mal à trouver des choses merveilleuses autour de moi, ou plutôt, disons que le sentiment d'enchantement à la vue des jolies choses a du mal à tenir.

Voici tout de même une de ces jolies choses, un petit bout de bonheur dans des journées un peu grises : de magnifiques pensées qui poussent sur un sol de béton, photographiées sous un rayon de soleil alors que plus tard, dans la même journée, il avait neigé.


Et pour voir les merveilles des autres participants, c'est par ici :

Pilisi, Xoliv', Cocazzz, Escribouillages, Christophe, Sous mon arbre, FerdyPainD'épice, Philisine Cave, Giselle 43, Amartia, Krn, Lau* des montagnes, Renepaulhenry, Josette, Laulinea, Josiane, Cara, Céline in Paris, Pink Turtle, Gilsoub, magda627, Blogoth67, Marie-Paule, Cynthia, Angélique, Eurydice, Jakline, La Tribu de Chacha, Nanie, El Padawan, Mamysoren, écri'turbulente, Gine, Danièle.B, Alexinparis, Tambour Major, Lavandine, J'habite à Waterford, Frédéric, Laurent Nicolas, DelphineF, Nanouk, Mirovinben, Who cares?, Morgane Byloos Photography, Julia, Akaieric, Lilousoleil, Betty

samedi 11 mai 2019

Jardin botanique

Le dimanche de notre joli week-end ensoleillé à Düsseldorf, nous sommes allé faire un tour au jardin botanique. C'est moi qui avais lancé l'idée, comme on voulait faire quelque chose à l'extérieur, et pas rester en pleine ville, pour que ce soit plus agréable pour les enfants.


vendredi 10 mai 2019

Les coulisses d'une image... épicée !

Ça fait déjà plusieurs années que je suis passionnée par la photo. Je me suis beaucoup améliorée avec le temps, il suffit de regarder les premiers billets de mon blog pour s'en rendre compte. Entre temps, j'ai aussi changé (plusieurs fois) d'appareil photo, jusqu'à avoir le reflex que j'ai maintenant. Comme il arrive bientôt en fin de vie (l'écran ne s'allume plus !), j'ai enfin décidé... de m'en acheter un autre ! Ça fait un moment que je guette la bonne affaire sur Ricardo (un site d'enchères suisse), et je l'ai enfin trouvée ! Un reflex d'une gamme légèrement au-dessus de ce que j'ai maintenant. Je le recevrai normalement dans quelques jours... Mais ce n'est pas tout à fait le sujet de mon article.



jeudi 9 mai 2019

Réveil matin

Ce matin, les enfants nous ont réveillé juste après 6 heures. C'était beaucoup trop tôt, mais pour une fois nous n'étions pas en colère, parce que c'était le plus mignon des réveils :

- Bon anniversaire Papa ! a crié P'tit Loup depuis son lit, dès qu'il s'est réveillé.

Puis il a pris le cadeau caché sous son lit et a couru dans le nôtre.

- Tiens Papa, tu peux ouvrir ton cadeau !

Grand Loup est arrivé à ce moment-là en souhaitant lui aussi un bon anniversaire à son papa. Comme on était quand même encore un peu endormis, j'ai suggéré qu'il ouvre son cadeau un petit peu plus tard, au petit déjeuner, et que les enfants viennent plutôt nous faire quelques câlins. Ils étaient tellement surexcités qu'au bout de 5 minutes, ils étaient partis dans le salon pour jouer.

Quand on s'est enfin levés, les enfants ont tout de suite donné son cadeau à leur papa. Ils étaient tellement fiers des jolies cartes qu'ils avaient faites et des quelques douceurs qu'ils avaient achetées avec leur grand-maman, c'était magnifique de les voir si heureux et si impatients ! Le petit était tellement content qu'il nous a fait un bon millier de bisous.

Maintenant, c'est à moi de lui offrir sa surprise. Au moment où j'écris ce billet, il est 8h45, j'attends qu'il termine deux ou trois obligations pour le travail (il a pris congé, mais...) puis nous partons pour... un spa ! J'ai réservé un massage pour deux, j'espère qu'il appréciera autant que moi.

Bon anniversaire, mon chéri.

mercredi 8 mai 2019

J'étais pourtant dans le bon train

Il est 11h33 et je monte dans un train qui part à 11h36 pour rentrer chez moi. Je ne suis pas spécialement pressée, j'ai fait quelques courses et je m'apprête à me faire à manger, puis à travailler un peu cet après-midi.

11h35, le haut-parleur se met à grésiller et une voix nous annonce que le trafic ferroviaire à destination de la Chaux-de-Fonds est interrompu suite à un accident. Nous n'allons pas dans cette direction, alors je ne m'inquiète pas trop. Mais le train ne démarre pas.

Je discute avec les quelques passagers autour de moi, on disserte sur les vertus de la patience et on fait quelques spéculations sur les causes de ce retard. Mais nous n'aurions jamais imaginé la raison qu'un contrôleur, arrivé dans notre wagon, nous annonce finalement :

- Le mécanicien est monté dans le mauvais train, et a démarré depuis un autre quai !

lundi 6 mai 2019

Erasmus dix ans après sous le soleil de Düsseldorf

Cette année, nous avons passé le week-end de Pâques en Allemagne, à Düsseldorf, où nous allions surtout pour voir des amis qui ont eu une petite fille l'été passé. Avez-vous vu la suite de l'Auberge Espagnole, Casse tête chinois de Cédric Klapisch ? Les anciens étudiants en échange à Barcelone se retrouvent quinze ans plus tard, la plupart d'entre eux ont désormais des enfants... Eh bien, c'était exactement nous. Mon homme et moi avons connu Anne à la Réunion : j'étais étudiante Erasmus là-bas, mon mari y tentait une première année d'université, et elle avait décidé de terminer sa licence sous les tropiques de l'océan Indien.

Depuis, on s'était revus quelques fois, en France ou en Suisse, et nous avions eu l'occasion de rencontrer son copain, mais c'est la première fois que nous allions lui rendre visite en Allemagne, et surtout, la première fois que nous rencontrions sa fille de 10 mois.


C'était génial de se revoir - et tellement naturel que c'est comme si nous ne nous étions jamais quittés. On aurait presque pu se croire encore sur le balcon de la cité universitaire où on prenait la plupart de nos repas - si l'on excepte le fait que je devais parfois interrompre notre conversation pour demander à mes garçons d'arrêter de se chamailler, ou elle pour aller donner à téter à sa fille.