jeudi 8 avril 2021

Neige de printemps

Il y a eu deux matins cette semaine où j'ai découvert des toits et des pelouses blancs de neige en ouvrant mes volets.

C'était assez poétique de voir les petites fleurs des jardins couvertes de flocons.

J'ai profité de la balade matinale avec le toutou (je garde de nouveau la petite chienne de ma sœur) pour faire quelques photos.

J'aime toujours autant les rayons de soleil du matin.

J'espère quand même qu'on retrouvera vite des températures un peu plus hautes, qu'on puisse laisser les foulards et les gros manteaux à la maison.



jeudi 25 mars 2021

Rats des villes

Il semble que j'aie plus de mal que prévu à me remettre à publier ici, alors voici un petit post tout court pour vous présenter les deux petites bestioles qui squattent un coin de notre salon depuis quelques mois : Myrtille et Rikiki, deux adorables petites ratounettes.

Rikiki, nommée ainsi par mon Grand Loup

J'adore m'assoir dans le petit parc devant de leur cage et attendre qu'elles sortent. Elles se mettent alors à explorer l'endroit, à se glisser dans les boîtes de carton disposées dans l'enclos, à se faufiler dans le tunnel en plastique, à grimper sur mes jambes repliées en tailleur. Elles reniflent tout, fouillent partout, et filent se cacher dès que je fais un geste un peu trop brusque.

Et sa sœurette Myrtille, nommée par le P'tit Loup

On devient petit à petit copines grâce à de savants échanges de nourriture - je prends un peu de bouillie pour bébé sur le bout de doigt (ou de semoule, ou de purée de banane) et je les attire sur mes genoux. Pour le moment, elles ont encore passablement la trouille quand j'essaie de les attraper, mais on y travaille. Elles sont de moins en moins timides, et c'est de plus en plus drôle de les voir me grimper dessus, examiner mes doigts pour voir s'il y a quelque chose de bon à lécher. Elles aiment bien aussi prendre des mouchoirs en papier pour en garnir leur petite maison. Et je leur ai appris un petit tour : elles savent tourner sur elles-mêmes pour pouvoir recevoir leur petite récompense.

J'adore les voir se déplacer, la prudence avec laquelle elles observent l'environnement avant de s'aventurer à découvert. Elles sont extrêmement prudentes et incroyablement rapides. Très malines, aussi. Elles trouvent tous les moyens pour s'échapper de leur petit enclos - y compris en me grimpant sur l'épaule puis sur la tête avant de sauter - enfin, l'une des deux le fait fréquemment. Du coup, je suis aussi devenue deux fois plus attentive, et j'ai dû déployer des trésors d'ingéniosité pour éviter qu'elles ne s'enfuient (parce qu'après, il me faut des heures pour les rattraper et que tout le monde finit stressé, alors on essaie d'éviter).

Alors, comment trouvez-vous ces petites boules de poils ? J'espère n'avoir traumatisé personne (j'ai une amie qui a une grosse, mais vraiment grosse phobie des rongeurs et qui m'a affirmé qu'elle ne pourrait plus venir chez moi quand je lui ai annoncé que j'allais adopter des rats  - j'espère que ce n'est pas votre cas). Pour ma part, je suis complètement tombée amoureuse de ces adorables bestioles.

mardi 26 janvier 2021

Tout va bien !

Bon, je ne sais pas bien comment commencer cet article... après plus d'un mois sans écrire ici, je voulais simplement donner quelques nouvelles. Merci beaucoup à celles qui sont venues poster un petit commentaire ici pour me demander si tout allait bien - rassurez-vous, oui, tout va bien !

En décembre, ça a été un peu la course pour terminer la rédaction de la première version de mon travail de master - car oui, j'ai enfin réussi à envoyer une première version complète de mon travail ! Le 23 à passé onze heures du soir, juste à temps pour passer un Noël puis quelques semaines tranquilles, sans stress lié aux études. 

Les enfants étaient chez moi pendant leur première semaine de vacances. On a passé de chouettes moments ensemble, dont un excellent réveillon de Nouvel An avec mes parents, ma sœur, son copain et leur marmaille respective. Les enfants ont joué dans la neige et on a même construit un igloo !

La deuxième semaine de vacances, les enfants étaient chez leur papa. C'est la première fois que je me retrouvais parfaitement seule pendant tant de jours d'affilée, et c'était absolument génial. J'ai traîné au lit, mangé à n'importe quelle heure, regardé des millions de vidéos sur Youtube, lu un peu... Un jour, ma maman est venue m'aider à faire quelques aménagements chez moi : j'ai inversé la chambre des enfants et la mienne, leur donnant la plus grande pièce.

Puis retour des enfants, retour à l'école pour eux, retour d'une routine et d'un peu de structure dans mes journées, ce qui n'était pas plus mal. J'ai aussi eu un feedback de ma prof sur mon travail lors d'une petite visio sur zoom. Elle me demande quand même de retravailler toute la partie théorique et la méthodo, ce que j'ai commencé à faire. Pour l'analyse en tant que telle, elle n'a pas tout lu, mais le début était "excellent" alors elle ne se fait "pas de soucis". Plus que quelques semaines de travail, et j'aurai bel et bien fini ! Du moins pour l'écrit.

La suite s'est enchainée, les repas à préparer à l'heure pour des gosses affamés, des moments de jeux, des petites sorties (surtout avec mon petit, surtout quand il y a de la neige, parce qu'il adore jouer dans la neige !), les devoirs à ne pas oublier, des crises de nerfs le soir au moment du coucher - la routine habituelle. De ma part, une grosse lutte pour sortir de mes addictions (ces écrans, ces fichus écrans) et me remettre à mon travail, à mon ménage, à ma lecture - je crois que j'y suis à peu près parvenue.

J'ai plusieurs idées d'articles, plein de choses que j'aimerais raconter - je vais essayer de le faire prochainement ! Après une période de vide, c'est toujours le premier pas le plus difficile à faire (ou le premier article le plus difficile à rédiger) alors je ne me fais pas trop de souci pour la suite, elle suivra.

En attendant, je vous souhaite à tous une bonne année, en espérant qu'elle vous / nous apporte un peu moins d'ennuis que la précédente (ça semble moyennement bien parti, mais sait-on jamais).