mardi 13 novembre 2012

On fête la lumière et on regarde filer le temps

Aujourd'hui, c'est la fête qui illumine les maisons et fait saliver les amateurs de douceurs. La fête de la lumière, Divali, est l'une des fêtes hindoues les plus importantes...

Ce jour-là, on nettoie sa maison pour accueillir la déesse Lakshmi, on prépare des gâteaux doux que l'on va ensuite distribuer à ses amis, ses voisins, sa famille.



Le soir, on allume traditionnellement de petites lampes à huile en terre cuite, les diyas, pour éclairer cette nuit de nouvelle lune.


Mais de nos jours, les diyas se font de plus en plus remplacer par les guirlandes électriques. C'est alors à celui qui en mettra le plus !


Nous, on s'est baladés dans le quartier, on a admiré les décorations parfois très jolies. Il y avait du monde dehors, il faisait bon.




On a discuté un peu avec un voisin, qui a une petite boutique et vend de délicieux gato piman. Ils n'ont pas célébré Divali cette année, car il y a eu un décès récemment dans leur famille et dans ce cas-là, il est leur est interdit de faire une fête, quelle qu'elle soit. Pas de gâteaux chez eux, donc, mais ils avaient tout de même allumé quelques diyas.


On a marché jusqu'à une place où se tenait un concert. On n'y est pas restés longtemps. Mais j'entends encore en ce moment même, depuis ici, les mélodies indiennes qui y sont chantées !


Des gens font aller des feux d'artifice, font sonner des pétards. Ce qui n'a pas manqué d'effrayer un peu le Bibou, qui n'arrivait pas à s'endormir dans sa poussette malgré l'heure tardive. Trop de choses à voir, à entendre, à découvrir !


Tout en marchant, on se disait que le temps avait passé vite. Je me revois encore très bien l'année dernière, à faire des photos des ces mêmes maisons pour les poster ici. Je revois aussi très nettement un homme, un voisin qu'on connaissait à peine, me faire la bise devant un petit restaurant pas loin de chez nous. Il est décédé cette année.

Le temps passe vite, le temps file... Combien de temps me reste-t-il encore ici ? Des années et des années, ou... ? Une question que l'on se pose de plus en plus. J'en reparlerai peut-être.


1 commentaire:

Mam a dit…

C'est vraiment joli, cette fête de la lumière. J'aime tout particulièrement les petites lampes à huile.